© Alain Julien

Dopamine

 Accumulation… Retenue… Débordement…

Dopamine parle du trop plein : trop plein énergétique, trop plein émotionnel…
Comment ce trop plein se constitue petit à petit, goutte après goutte ; jusqu’où il reste sagement contenu ; et enfin, comment il déborde.
Que ce soit sous forme d’une pulsion soudaine (« je ne sais pas ce qu’il m’a pris »), ou d’un lent passage à l’acte, ce sont tous ces excès d’envie, de colère, d’enthousiasme, de ratés… qui prennent vie et forme avec fulgurance et maladresse. Dopamine se situe plus précisément sur cette mince frontière, lisière qui sépare l’apparente maîtrise de soi, de cette zone court-circuitée où les plombs finissent toujours par sauter.

 

 

© Alain Julien

Dopamine

Durée : 40 ‘ 

Distribution

Chorégraphe : Marinette Dozeville

Interprètes : Lucie Blain, Damien Briançon, Marinette Dozeville

Musique et interprète : Denis Locar

Lumières : Stéphane Bordonaro

Production

Yapluka, Cie Marinette Dozeville

Coproductions

Théâtre Louis Jouvet – Scène conventionnée des Ardennes à Rethel

Soutiens

Avec le soutien du conseil régional de Champagne-Ardenne, SUAC / Université de Reims.

Remerciements à la Ville de Reims, au Laboratoire des Compagnies / Cie Icosaèdre chorégraphique, Centre Culturel numérique Saint-Ex à Reims et au Grand Théâtre de Reims.

Création 2007

Dossier de diffusion